Uma Musume – Pretty Derby (2018)

Par : P.A. Works, Kei Oikawa, Akihiro Ishihara

13 épisodes

PV

Special Week a un rêve : devenir la meilleure fille-cheval de course du Japon en intégrant Tokyo Tracen Academy. Elle y rencontre le prodige Silence Suzuka, et elles vont se surpasser l’une et l’autre pour se disputer la première place des courses locales les plus prestigieuses. 

Une adaptation de luxe pour un mobile game complètement barré où vous entraînez des filles habitées par les esprits de chevaux de course, qui donnent un concert d’idoles après une victoire. Uma Musume s’inscrit dans la longue tradition des animes promotionnels basés sur un anthropomorphisme (nous avons déjà des sabres, du riz, des cuirassés, des stations de métro…) et réussi à tirer son épingle du jeu en étant une bonne série de sport féminin. Même s’il est entrecoupé de comédie et de slice-of-life, l’essentiel du scénario est très sérieux. Il se concentre sur les entraînements et la compétition, jusqu’à trois grandes courses finales qui couronnent l’arc de Suzuka, de Special, et de leur team. Special est une héroïne facile à apprécier, son amitié avec Suzuka est sincère et touchante, et les autres filles sont drôles et attachantes. Mon principal reproche à la série est d’être trop longue pour ce qu’elle a à raconter, s’ils avaient développé d’autres personnages autant que Special et Suzuka ça aurait été un bon moyen de remédier à ce problème, mais les histoires des autres filles sont à peine survolées.  Et je trouve que pour ce qu’ils en ont fait (à peu près rien) les concerts d’idoles auraient du être supprimés. C’est difficile de recommander cette série, surtout quand on pourrait regarder à la place un meilleur anime de sport ou un meilleur show sur des idoles, mais si le concept vous intrigue, pourquoi pas ?

NB : Pour la trivia, toutes les filles-chevaux dans cet anime sont des références à de vrais chevaux de courses célèbres au Japon, comme par exemple Haru Urara qui est devenue l’icône des chevaux perdants et Silence Suzuka (frère de Special Week) qui a été gravement blessé pendant une course. Vous pouvez vous amuser à faire les parallèles entre les carrières de ces vrais chevaux et le scénario d’Uma Musume, ça ajoute une dimension méta à l’anime. 

Ma note : 6/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s